Destination Pologne

 
 
 

VARSOVIE SUITE...

 

Cette fois-ci, je préfère m'arrêter en chemin, sur la rue Marszalkowska, pour trouver un peu de verdure et de calme dans les jardins saxons. A leur bout, se trouve le tombeau du soldat inconnu sous les arcades des vestiges de l'ancien palais saxon, détruit à la fin de la seconde guerre mondiale.

photo Les jardins Saxons

Les jardins Saxons

photo Les jardins Saxons

Les jardins Saxons

photo Les jardins Saxons

Les jardins Saxons

photo Tombeau du soldat inconnu

Tombeau du soldat inconnu

photo Tombeau du soldat inconnu

Tombeau du soldat inconnu

photo Place du Théâtre

Place du Théâtre

 

Devant, s'étend l'immense place dallée du Théâtre. A son extrémité, des polonais y ont érigé un autel improvisé en l'hommage de Jean-Paul II. Une multitude de bougies forment au sol une croix. Il paraît qu'au début de son pontificat, il est venu célébrer une messe sur cette place. La pratique de la religion catholique est encore très fervente ici. C'est l'église d'il y a 50 ans chez nous (confession obligatoire avant le mariage, le baptême, pas de pénurie de prêtres ou d'enfants de coeur...).

 
photo Autel en l'honneur de Jean-Paul II

Autel en l'honneur de Jean-Paul II

photo Cimetière à la Toussaint

Cimetière à la Toussaint

En 2005, je suis venue au moment des fêtes religieuses de la Toussaint. J'avoue que je n'ai jamais vu autant de monde dans un cimetière. En fait, les gens s'y rendent en famille, une à trois fois dans la journée, certains y restent même toute la journée. Il faut s'imaginer que même avec le temps ensoleillé, à cette époque, dès que le vent se lève, il fait vite froid (une sensation de - 10 degrés). Le bonnet est obligatoire, c'est une question de survie. Les tombes sont décorées de bougies, protégées de caches de couleur ou transparents, aux formes parfois très sophistiquées. C'est un marché lucratif vu le nombre de marchands installés à l'entrée du cimetière. La sortie de nuit est féerique. Le cimetière est illuminé de mille lumières, cela donne une impression de vie et de joie.

 

Après cette parenthèse, je continue mon chemin tout droit depuis la place, et je finis par retomber sur la rue Przedmiescie, qui mène à la vieille ville. La boucle est achevée, et je suis affamée. Les polonais ne déjeunent pas à des heures fixes, cela peut être 12 h comme 15 h, selon les horaires de travail. La star de la cuisine polonaise est la patate. Heureusement, la cuisine polonaise ne se limite pas qu'à elle. La première spécialité qu'Olivier a voulu nous faire goûter, non sans un sourire en coin, c'est le cornichon au hareng. Pas le petit cornichon français, mais plutôt celui de 5 centimètres de diamètre, entouré d'un filet de hareng. Avis aux amateurs, moi je n'ai pas pu ! Plus sérieusement, j'ai découvert la bonne cuisine polonaise au restaurant " Polska " et chez la maman de Justyna (ma belle-soeur), qui est une excellente cuisinière . Souvent le déjeuner polonais commence par une soupe. Ma préférée est le zurek, avec des morceaux de saucisses, de patate et d'oeufs. Il y a aussi le barskcz, une soupe à base de betteraves, là je suis moins adepte. Ensuite, le deuxième plat est plus consistant : une viande à accompagner de légumes ou de féculents. Au restaurant, je commande toujours mon canard à l'orange, sinon j'ai pu goûter au golabki (feuilles de chou farcies), au kluski (gnocchis), au Pierogi (raviolis), aux tripes (sous la contrainte appelée "politesse"). Et que dire des gâteaux polonais ! Le plus original est le makowiec (gâteau roulé au pavot). Il y a un petit risque de dépendance après ! Je plaisante. Je me suis essayée à la recette, de retour en France. La préparation est très longue et ce n'est pas du tout évident de rouler une pâte briochée. Au final, le mien avait une drôle de forme ! J'ai également un petit faible pour le gâteau roulé à la mousse d'orange du restaurant " Polska " : il fond sur la langue !

 
 

PARC LAZIENKI DE VARSOVIE

Le Parc Lazienki, situé dans le quartier dit "des Ambassades" de Varsovie. C'est un de mes endroits préférés : calme, agréable et à l'abri du tumulte de la ville. Le parc paysager est dit de style anglais et comprend en son sein plusieurs bâtiments :

photo Canaux du parc Lazienki

Canaux du parc Lazienki

Canaux du parc Lazienki

Canaux du parc Lazienki

photo Côté droit du Palais sur l'Eau

Côté droit du Palais sur l'Eau

photo Lac du parc Lazienki

Lac du parc Lazienki

photo La Nouvelle Orangerie

La Nouvelle Orangerie

 

En été, rien de tel qu'une balade au parc Lazienki avant d'aller au restaurant. Le seul bémol, c'est que, même en Pologne, il y a des moustiques, et évidemment ils m'ont trouvée. A l'automne le parc est magnifique avec ses couleurs jaunes, rouges, ocres, il suffit juste de bien se couvrir.

photo Monument du roi Jan III Sobieski

Monument du roi Jan III Sobieski

photo Le Palais sur l'Eau

Le Palais sur l'Eau

photo Le Palais sur l'Eau

Le Palais sur l'Eau

photo Canaux du parc Lazienki

Canaux du parc Lazienki

photo Le théâtre sur l'île

Le théâtre sur l'île

photo Le théâtre sur l'île

Le théâtre sur l'île

photo Le théâtre sur l'île

Gradins du théâtre sur l'île

photo paon sur les gradins

Rencontre sur les gradins

photo Lac du parc Lazienki

Lac du parc Lazienki

photo Les allées du parc

Les allées du parc Lazienki

photo Les allées du parc

Les allées du parc Lazienki

photo Côté droit du Palais sur l'Eau

Côté droit du Palais sur l'Eau

 

Au gré de la promenade, le long des allées et des canaux, nous croisons parfois les petits habitants du parc : les écureuils. Certains, pas farouches pour un sou, n'hésitent pas à venir chercher la nourriture directement dans vos mains. Mais ça va, ils ne sont pas encore à mettre au régime ! Il suffit de les appeler : " bacha, bacha... ". Mais je vous préviens, certains sont exigeants sur la nourriture. Ils veulent des noisettes et rien d'autre. Sinon, ils vous laissent la nourriture dans les mains. D'ailleurs pour information : trouvez les toilettes et vous aurez accès, moyennant finance, au stock de noisettes ! Malheureusement pour eux, les écureuils ne semblent pas au courant ! En tout cas j'ai tout de même fini par trouver un petit écureuil qui accepte mes pistaches (reste de l'apéritif de la veille).

photo écureuil

Tu aimes les pistaches ?

photo écureuil

Finalement, les noisettes c'est mieux

photo écureuil

Il faut ensuite cacher son butin

photo écureuil

Et enfin dégustation à l'abri des regards

 

PALAIS DE WILANOW

Septembre 1997 : nous sommes dans le Tramway qui file le long des avenues rectilignes de Varsovie, en direction de Wilanow. Au terminus, tout le monde descend.

photo Le Palais de Wilanow

Le Palais de Wilanow

photo Le Palais de Wilanow, côté jardins

Le Palais de Wilanow, côté jardins

Nous traversons la rue, et pénétrons dans la grande cour d'apparat du Palais de Wilanow. C'est le palais du dernier roi guerrier de Pologne, Jean III Sobieski. Il fut construit vers 1677. Son nom vient de l'italien " Villa nuova ". Bien que l'intérieur transformé en musée se visite, nous nous sommes limités à la visite du parc de 45 hectares (entrée payante). Ce dernier est agrémenté d'un lac, d'un étang, d'une orangerie, d'une tonnelle chinoise, de jardins paysagers de styles anglais. La balade est très agréable.

 

ZOO DE VARSOVIE

photo bison

Monsieur, n'a pas l'air commonde !

photo girafe

Tu ne t'appelles pas sophie ?

Autre lieu, vivement conseillé pour les grands enfants : le zoo de Varsovie. Nous nous sommes amusés comme des fous, en cet après-midi de juin 2004, tout comme la petite nièce de mon frère. J'avoue, par contre, que j'ai été trop optimiste sur la météo. Voyant le soleil pointer son nez, j'ai tout de suite sorti les tongs. Et évidement, je me suis gelé les pieds. Sinon, le Zoo est assez grand, et surtout il y a possibilité de faire de superbes photos... auxquelles, vous l'avez compris, vous n'allez pas pouvoir échapper.

 
photo paon

Sympa, juste quand je passais !

photo poisson japonais

Il n'y a plus de place ?

photo lama

Prière de ne pas cracher sur les visiteurs

photo ours polaire

Nounours prend son bain

photo chevaux de Previnski

Rare, les chevaux de Previnski

photo hipopothame

Il paraît qu'il ressemble Ó o...

 
 

THERMES DE KONSTANCIN-JEZIORNA

photo L'inhalatorium de Konstancin-Jeziorna

L'inhalatorium de Konstancin-Jeziorna

photo L'inhalatorium de Konstancin-Jeziorna

L'inhalatorium de Konstancin-Jeziorna

 
photo Gros plan sur système

Le système

Automne 2005 : avec Justyna nous prenons la direction de Konstancin-Jeziorna, à environ 20 kilomètres de Varsovie, pour une promenade aux thermes. C'est une petite ville entourée de forêts de pins et de sources salées (gisements de saumure !). Après nous être garés au bout d'une petite route, nous nous dirigeons par un chemin pavé vers le bâtiment de graduation dit inhalatorium. Une fois acquitté le droit d'entrée (une somme modique) je me retrouve dans un bâtiment en bois à ciel ouvert, construit comme un meuble à étagères, où sont déposés des fagots de branches de pins. De l'eau saline coule dessus par goutte à goutte. Une vapeur d'eau se dégage, elle est sensée soulager et soigner, entre autres les rhumatismes, les maladies de l'appareil respiratoire. Il est possible de s'installer sur un banc ou de faire comme certains : tourner autour du jet de vapeur. Au bout de quelques tours, je finis pas trouver cela stupide et je retourne m'asseoir auprès de Justyna.